• Retour sur événement,
  • Environnement/développement durable,

Retour sur événement "Vers la transition écologique du campus de Nanterre"

Publié le 12 octobre 2018 Mis à jour le 15 octobre 2018

A l’initiative du service RSU-DD, la restitution de deux études réalisées, cette année, par Fredon IDF, sur le campus de Nanterre a eu lieu le mercredi 10 octobre: l'inventaire de biodiversité et le plan de gestion différenciée. Ce nouveau rendez-vous s’inscrit dans le cadre de notre partenariat, depuis 2016, avec le Syndicat des Eaux de la presqu’île de Gennevilliers, l'association espaces et l'Agence de l'Eau Seine Normandie formalisé par la signature de la Charte « Objectif Zéro phyto en Seine centrale urbaine » en mai 2017.

Documents de la restitution publique (en ligne également sur le site rsudd.parisnanterre.fr)

L'INVENTAIRE DE BIODIVERSITE


L’inventaire de biodiversité a pour objectifs de rendre compte de l'état de la faune et de la flore ainsi que des habitats sur les espaces gérés. Ce diagnostic initial de la biodiversité locale est alimenté par une revue des données existantes (études, inventaire, bases de données) puis complété par des inventaires sur le terrain, l’objectif étant de dresser un diagnostic de la sensibilité environnementale du territoire et de pouvoir observer et suivre les évolutions en matière de biodiversité suite aux changements de pratiques d’entretien.
Cet inventaire permet de déterminer les principaux enjeux et de guider la réflexion sur l’aménagement des parcelles et la prise en compte de la biodiversité dans la conception des aménagements et la gestion des espaces extérieurs.
Un protocole de suivi avec des indicateurs et une méthodologie simple est, par ailleurs, proposé en co-construction avec la structure pour permettre une auto évaluation.

LE PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE


Le présent plan de gestion du campus de l’université Paris Nanterre fait suite à l’audit des pratiques d’entretien du campus réalisé d’octobre à décembre 2017 et validé lors de la réunion du 14 février 2018. Il s’inscrit dans le cadre du marché « MISSIONS DE CONSEIL ET D’EXPERTISE POUR L’ATTEINTE DE L’OBJECTIF « ZÉRO PHYTO » ET UNE GESTION PLUS ÉCOLOGIQUE DES ESPACES » porté et animé par le Syndicat des Eaux de la Presqu’île de Gennevilliers (SEPG).
Le plan de gestion proposé est construit sur le principe d’application d’une gestion différenciée.
La gestion différenciée est un principe de gestion et d’entretien qui s’inscrit dans une logique durable, satisfaisant des besoins et contraintes sur les plans économiques, sociaux et environnementaux. Elle répond à la problématique d’entretien des espaces publics avec une approche différente des méthodes d’entretien plus conventionnelles, en intégrant des objectifs précis et spécifiques aux espaces publics.
La mise en œuvre de la gestion différenciée passe par la question de la vocation, de l’utilité et des caractéristiques des espaces publics. Des niveaux d’entretien ont été définis pour chaque site, ce qui a permis d’établir une différenciation des espaces. Les recommandations formulées dans ce document portent sur l’ensemble des espaces recensés du campus. Ensuite, en fonction du caractère naturel ou au contraire plus horticole des sites et en fonction des moyens dont dispose l’université, des méthodes d’entretien ont été déterminés.


Mis à jour le 15 octobre 2018