« L’eau : Objectif zéro phyto »


« L’eau fait partie des priorités retenues par les Nations unies dans les 17 objectifs de développement durable définis en 2015 (ODD, 2015-2030). L’ODD n° 6 vise l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement, mais aussi une gestion durable des ressources en eau. »
Avec un territoire très densément urbanisé d’environ 500 km2 et un réseau hydrographique important, l’arrêt total de l’utilisation des pesticides est un enjeu majeur et est aussi l’objectif premier de cette démarche. Les produits phytosanitaires constituent la plus grande part des pollutions diffuses qui se retrouvent ensuite dans les ressources naturelles (les eaux, l’air et les sols). Dans ce contexte, il est nécessaire de sensibiliser tous les acteurs de ce territoire afin d’atteindre le zéro phyto sur l’ensemble du bassin versant de la Seine centrale urbaine.

En lien avec cet objectif, la loi Labbé [Loi n°2014 – 110], du 06/02/2014, révisée par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte [Loi n°2015 – 992], du 17/08/2015, interdit l’utilisation des pesticides pour les établissements publics sur les voiries, espaces verts, forêts et promenades ouverts au public à compter du 1er janvier 2017. Cette loi prévoit également l’interdiction de l’utilisation des produits phytosanitaires par les particuliers au 1er janvier 2019.

C’est dans ce contexte qu’un réseau d’accompagnement a été mis en place. Il est piloté par la cellule d’animation du Contrat de bassin et est constitué des partenaires financiers et techniques (Agence de l’eau Seine-Normandie et la Région Ile-de-France) et de certains distributeurs d’eau potable (Eau de Paris, Syndicat des Eaux de la Presqu’Ile de Gennevilliers, Syndicat Mixte pour la Gestion du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud, SUEZ Eau France).

Ce réseau permet ainsi un suivi efficace et personnalisé
de l’ensemble des acteurs du bassin versant de la Seine centrale urbaine.

C’est dans ce cadre que la cellule d’animation du Contrat de bassin et ses partenaires incitent à l’adhésion à la Charte « Objectif zéro phyto en Seine centrale urbaine ».
Cet outil permet de fédérer les acteurs du territoire autour de la problématique des pollutions diffuses. C’est également un document d’engagement et d’incitation pour aller vers de meilleures pratiques de gestion des espaces.

Le 31 mai 2017, pendant la semaine européenne du développement durable, l’université s’est engagée dans cette démarche en adhérant à la Charte « Objectif zéro phyto » Plaines et Coteaux de la Seine centrale urbaine. Elle fait ainsi partie des acteurs de l’eau d’île de France.

Les acteurs locaux et les partenaires :


L’agence de l’eau Seine-Normandie : Missions et compétences de l'agence de l'eau
Le Syndicat des eaux de la presqu'ile de Gennevilliers (SEPG) gère la compétence eau potable pour le compte de 10 communes des Haut de Seine : Asnières-sur-Seine, Bois-Colombes, Colombes, Courbevoie, Gennevilliers, La Garenne-Colombes, Nanterre, Rueil-Malmaison, Suresnes et Villeneuve-la-Garenne.

A ce titre, le SEPG s’engage pour la préservation et l’amélioration de la ressource en eau des milieux naturels, conformément aux objectifs fixés par le code de l’environnement et le Schémas directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE).

La démarche correspond aux engagements du SEPG pris dans le Contrat de Bassin Plaines et Coteaux de la Seine Centrale Urbaine ainsi que dans la Charte de l’Eau.

Témoignages

Témoignage Syndicat des Eaux de la Presqu’île de Gennevilliers

« Le partenariat développé depuis 2016 avec l’Université est l’histoire d’une belle rencontre concrétisée rapidement par des actions sur le terrain avec le lancement d’études pour une gestion plus écologique sur le campus via l’adhésion à la charte zéro phyto et à l’accord cadre. Nous avons également élargi les actions communes en travaillant sur les éco gestes autour de l’eau lors d’animations durant l’opération « Agir ensemble » et l’inauguration du rucher. Je ne doute pas que nous continuerons à développer de beaux projets à l’avenir grâce à l’engagement de tous ! »
Maurine VERHOYE, responsable environnement et communication


Mis à jour le 26 septembre 2018